une terre festive

Mauguio Carnon possède une culture festive bien ancrée, à travers des événements annuels, anciens ou de création récente. A l'honneur : la fête votive, où les traditions bouvines sont exaltées, et la Romeria, qui rend hommage à la communauté hispanique de la ville. 

La fête votive, un évènement phare à Mauguio

© Archives Départementales de l'Hérault. 

Arlésiennes et gardians. Aujourd'hui encore, les groupes traditionnels sont présents dans la ville pour faire perdurer les coutumes et costumes. Ils assistent à chaque fête votive. 

Mais une fête votive, qu'est-ce que c'est ? Également appelée fête patronale, c'est à l'origine la célébration religieuse du Saint Patron de la commune - Saint-Jacques à Mauguio - et qui se sécularise au début du XIXème siècle. Dans les régions de bouvine*, où le taureau est omniprésent, elle assimile naturellement les jeux taurins. À Mauguio, c'est en 1849 que les courses taurines intègrent officiellement la fête. 

Depuis 1834, à Mauguio, la fête votive a lieu la semaine du 15 août, après les moissons et avant les vendanges - nous sommes dans un monde principalement rural, rythmé par le calendrier agraire. Dès le début, elle s'appuie sur la solidarité intergénérationnelle, les jeunes de la ville récoltant l'argent pour payer l'orchestre et les jeux. 

 

Si elle se transforme au gré des générations - la modernisation des transports, les changements dans les modes de vie et de loisir influant sur sa forme - sa structure générale s'est stabilisée depuis des décennies. La journée débute au pré, avec la ferrade* et le déjeuner, les participants se retrouvant à la manade. Convivialité et proximité avec le taureau : le ton est donné. Suivent les traditionnels abrivado*, encierro*, course camarguaise, bandido* et le bal, qui clôt la journée de fête.

 

Chaque année, elle valorise les traditions, et devient le point de ralliement de toute la population, portant ainsi une fonction sociale, tant de transmission et d'intégration que de sociabilité. L'attente impatiente de cette période montre le lien affectif qui unit la fête avec les Melgoriens et son importance dans la vie culturelle de la ville. Si les fêtes existent dans nombre de villes et villages, celle de Mauguio est l'une des rares qui dure encore neuf jours. Pour ce faire, elle s'adapte aux nouvelles réglementations sécuritaires. Car la fête votive est un patrimoine que ses nombreux acteurs portent, préservent et souhaitent faire reconnaître comme tel.

Lexique :

Bouvine : Ce terme s'applique à tout ce qui a trait à la tauromachie camarguaise.

 

Ferrade : Marquage des anoubles (taureaux d'un an) au fer à l'emblème de la manade à laquelle ils appartiennent.

 

Abrivado : Originellement, l'arrivée des taureaux pour les courses, entourés de gardians à cheval, de la manade aux arènes. Par traditions, pendant les fêtes locales, des taureaux traversent le village entourés de gardians.

 

Encierro : Lâcher de taureaux dans les rues de la ville. A l'origine, l'encierro est un espace clos dans lequel des taureaux sont lâchés. 

 

Bandido : La bandido désigne le trajet inverse à celui de l'abrivado. Elle représente le retour des taureaux vers les pâturages. 

La Romería en héritage 

© Mairie de Mauguio Carnon

"Primera Romeria del Encuentro", affiche collector de la première programmation de la Romeria del Encuentro à Mauguio datant de 1989. Depuis maintenant plus de 30 ans, la Romeria de Mauguio subsiste, et représente à ce titre une véritable tradition à ne pas manquer.  

La Romería désigne en espagnol, une fête catholique qui consiste en un pèlerinage. A cette occasion, les pèlerins mangent, écoutent la messe, participent à la corrida et rentrent en ville le soir venu.

 

Qui est à l'origine de la tradition ?

À Mauguio, la Romería del Encuentro existe depuis 1989. L'idée de créer une animation festive émerge de la volonté de M. Bacala, maire de la ville et G. Vangelisti, membre du club taurin Toros Y Toreros. À travers les festivités, les acteurs visent à faire reconnaître et revendiquer la présence de la communauté espagnole présente depuis le XIXe siècle. La mise en place de la Romería permet ainsi de favoriser la rencontre entre les deux cultures, d'où le nom de cette fête qui signifie « Pèlerinage de la rencontre ». 

 

D'où vient la communauté espagnole ?

Lorsqu'au XIXe siècle, des ressortissants espagnols ont été contraints de fuir leur pays pour des raisons économiques, la ville se trouvait être un emplacement idéal grâce à son fort tenant en eau, permettant une agriculture viticole et maraîchère. C'est pourquoi de nombreux ressortissants issus de la ville de Lorca se sont implantés dans la ville, en quête d'un nouveau départ économique. 

La communauté espagnole présente dans la ville possède une place capitale dans l'identité de Mauguio Carnon. Afin de renforcer les liens avec celle-ci, la ville officialise en 1999 un jumelage avec Lorca. 

Depuis plus de 30 ans, à travers ces festivités annuelles, la ville de Mauguio Carnon entretient les traditions espagnoles afin que la communauté présente ne perde pas le lien avec son pays d'origine. Devenues incontournables, la Romería cultive le sens de la fête et du partage, et ce, au travers des concours de sévillanes ou de paellas, des spectacles équins et taurins, des représentations de flamenco ainsi que la messe flamenca.